"Jésus n'est pas un personnage du passé"

ROME, 8 février 2015 - Jésus n’est pas un personnage du passé, souligne le pape dans un tweet publié ce dimanche 8 février 2015 sur @Pontifex_fr :

« Jésus n’est pas un personnage du passé : Il continue toujours d’éclairer le chemin de l’homme. »

Dans son exhortation apostolique Evangelii gaudium, il explique : « La résurrection n’est pas un fait relevant du passé ; elle a une force de vie qui a pénétré le monde. Là où tout semble être mort, de partout, les germes de la résurrection réapparaissent. C’est une force sans égale. » (EG 276).

« Il est vrai que souvent Dieu semble ne pas exister », fait observer le pape : « nous constatons que l’injustice, la méchanceté, l’indifférence et la cruauté ne diminuent pas. Pourtant, il est aussi certain que dans l’obscurité commence toujours à germer quelque chose de nouveau, qui tôt ou tard produira du fruit. Dans un champ aplani commence à apparaître la vie, persévérante et invincible. La persistance de la laideur n’empêchera pas le bien de s’épanouir et de se répandre toujours. »

« Chaque jour, dans le monde renaît la beauté, qui ressuscite transformée par les drames de l’histoire. Les valeurs tendent toujours à réapparaître sous de nouvelles formes, et de fait, l’être humain renaît souvent de situations qui semblent irréversibles. C’est la force de la résurrection et tout évangélisateur est un instrument de ce dynamisme », ajoute-t-il.

Anne Kurian, http://www.zenit.org/fr/articles/jesus-n-est-pas-un-personnage-du-passe?utm_campaign=semainehtml&utm_medium=email&utm_source=dispatch

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article