2 novembre - La prière pour les défunts


Après nous être, le jour de la Toussaint, réjouis pour ceux qui sont dans la béatitude éternelle, notre pensée et notre prière se tournent, le lendemain, vers tous ceux qui nous ont quittés, dont nous ne savons pas  s'ils sont déjà parvenus au bonheur du Ciel ou s'ils sont encore, avant de pouvoir être admis en présence de Dieu, un temps de purification à terminer.

 

Ceux qui meurent dans la grâce et l'amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu'assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification afin d'obtenir la sainteté nécessaire pour entrer dans la joie du Ciel. (Catéchisme de L'Eglise Catholique n°1030)

 

Cette "fête des morts" rappelle à tous les hommes leur interrogation profonde sur l'au-delà et la réponse pleine d'espérance que leur offre l'Eglise. Ce n'est pas un jour de tristesse ni de de deuil, c'est un jour d'ardente supplication pour que Dieu délivre nos défunts du purgatoire où s'achève leur purification, et qu'Il les reçoive dans son royaume.

 

Après avoir chanté la gloire  et le bonheur de l'Eglise triomphante, la liturgie nous invite à penser à l'Eglise souffrante. Toutes ces âmes du purgatoire qui ont besoin de nos prières et de nos sacrifices.

 

Dès les premiers temps, l'Eglise a honoré la mémoire des défunts et offert les suffrages en leur faveur, en particulier le sacrifice eucharistique, afin que, purifiés, ils puissent parvenir à la vision béatifique de Dieu. (Catéchisme de l'Eglise  Catholique n° 1032)

 

A chaque messe, en effet, l'Eglise prie pour les défunts, pour le repos de leur âme. Et en priant pour ceux qui ont quitté ce monde, nous demandons aussi à Dieu de "faire grandir notre foi en son fils qui est ressuscité des morts, pour que soit plus vive notre espérance en la résurrection de nos frères défunts". 

 

Qu'est-ce que le purgatoire?

 

http://s1.e-monsite.com/2009/07/24/11/95711448purgatoire-jpg.jpg

 

 

L'Eglise affirme l'existence d'un état intermédiaire dans lequel se trouvent les âmes des hommes qui sont morts sans être en rupture avec Dieu (rupture qui conduit à l'enfer), mais sans se trouver encore dans l'état de parfait amour sans lequel on ne peut être admis dans l'intimité du Dieu Très Saint. "Rien de souillé n'entrera au Ciel, mais seulement des âmes parfaitement pure" (Ap.21, 27)

 

L'Eglise appelle Purgatoire cette purification finale des élus, qui est tout à fait distincte du châtiment des damnés. L'Eglise a formulé la doctrine de foi relative au Purgatoire aux conciles de Florence (1439) et de Trente (1545-1563).

La tradition de l'Eglise, faisant référence à certains textes de l'Ecriture Sainte (1 Co 3, 15), parle d'un purificateur. (Catéchisme de l'Eglise Catholique n° 1030-31)

 

Ce feu, dit Saint Augustin, "est plus terrible que tout ce que l'homme peut souffrir en cette vie". Plutôt qu'un temps ou un lieu, le Purgatoire est un état, mais un état transitoire, de joie, de souffrance et d'espérance.

  • Un état de joie car l'âme se sait sauvée et, sa volonté étant désormais conforme à celle de Dieu, elle accepte avec joie la purification nécessaire.
  • Un état de souffrance, qui vient de son intense désir d'entrer dans la communion de Dieu, et rendu d'autant plus douloureux que l'âme a acquis une claire conscience de la sainteté de Dieu et de la gravité de ses péchés.
  • Un état d'espérance, car l'âme a la certitude d'entrer un jour dans cette vision béatifique à laquelle elle aspire.

Le purgatoire, c'est l'achèvement d'une purification que tout homme devrait déjà commencer dans sa vie.

 

Les âmes du Purgatoire

 

Nombreux sont ceux qui, étant morts en état de grâce, ne sont cependant pas encore complètement libres de certaines attaches désordonnées aux choses de la terre.

 

Tout péché, même véniel, entraîne un attachement malsain aux créatures, qui a besoin de purification, soit ici-bas, soit après la mort, dans l'état qu'on appelle Purgatoire.(Catéchisme de l'Eglise Catholique n°1472).

 

De ce fait, ils ne peuvent pas être admis immédiatement devant la Sainteté infinie de Dieu, ni déjà participer au bonheur éternel. C'est pourquoi ils sont soumis auparavant à une étape de purification.

 

Le temps de la Miséricorde et le temps de la Justice

 

Tant que nous sommes sur cette terre, nous vivons sous le "régime" de la Miséricorde infinie de Dieu, qui accepte toujours de nous pardonner, à condition bien sûr que nousregrettions sincèrement nos fautes pour l'amour de Dieu et que Lui en demandions pardon.

Mais lorsque nous serons sortis du temps, nous serons alors fixés dans l'état où nous serons trouvés à l'heure de notre mort: l'amitié ou le refus de Dieu.

 

La prière pour les âmes du Purgatoire

 

Les âmes du Purgatoire ne peuvent plus ni acquérir de mérites ni prier pour elles-mêmes, seule la prière de l'Eglise peut les soulager: "C'est une sainte et salutaire pensée de prier pour les morts, afin qu'ils soinet délivrés de leurs péchés."

(Deuxième Livre des Maccabés 12, 46)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article