500 000 personnes à la messe d'ouverture des JMJ

JLa place de Cibeles, au centre de Madrid a accueilli la messe de lancement des 26e journées mondiales de la jeunesse. Cette célébration a été célébrée par le Cardinal Antonio Maria Rouco Varela, archevêque de Madrid et président de la conférence épiscopale espagnole, entouré de 800 évêques et de plus de 8000 prêtres. En hommage à Jean-Paul II, une relique contenant une goutte de son sang avait été placée sur le pupitre où était posé l’Evangile. Mgr Rouco Varela a déclaré dans son homélie :

"La globalisation, les nouvelles technologies de communication, la crise économique déterminent ce que vous êtes, pour le meilleur et, bien souvent, pour le pire".

"En l’absence de fondements solides pour votre vie dans la culture et la société actuelles, et même, bien souvent, dans votre famille, la tentation est forte (...) de sortir du droit chemin".

Le président du Conseil pontifical pour les laïcs, le cardinal Stanislas Rylko, a fait une déclaration au début de la messe, dont voici un extrait :

R"À ce rendez-vous avec le Saint-Père Benoît XVI vous avez amené vos projets et vos espoirs, mais aussi vos inquiétudes, les préoccupations pour les choix qui vous attendent... Ce seront des jours inoubliables de découvertes importantes et de décisions déterminantes pour votre vie...  Les réflexions et les prières de ces journées seront guidées par les mots de Saint Paul que vous connaissez bien "Enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi..." (Col 2,7). C’est une parole exigeante parce qu’elle contient un programme de vie précis pour chacun de nous! Ces jours-ci, au cœur de notre réflexion il y aura la foi. Parce que la foi est un facteur décisif dans la vie de tout hommeTout change, selon le fait que Dieu existe ou qu’Il n’existe pas! La foi est la racine qui nous nourrit avec la lymphe vitale de la parole de Dieu et des sacrements; c’est le fondement, la roche sur laquelle construire notre vie, la boussole sûre qui guide nos choix et donne à notre vie son orientation décisive.

Aujourd’hui malheureusement, dans notre monde qui si souvent refuse Dieu et vit comme s’Il n’était pas là, beaucoup se demandent : la foi est-elle encore possible?... Très chers jeunes! Vous êtes venus ici, à Madrid, des endroits les plus retirés de la planète, pour dire à voix haute au monde entier - et en particulier à cette Europe qui montre les signes d’un profond désarroi - votre "oui" convaincu! "Oui", la foi est possible! Plus encore, c’est même une aventure merveilleuse qui nous permet de découvrir toute la grandeur et la beauté de notre vie... Parce que Dieu, qui s’est révélé sous le visage du Christ, ne diminue pas l’homme, mais il l’exalte de façon démesurée, au-delà de toute imagination! ... Ces jours-ci, nous voulons crier avec les Apôtres au Seigneur: "Augmente notre foi!" (Lc 17,5)... Nous voulons aussi prier avec Saint Anselme: Seigneur, «enseigne-moi à Te chercher, montre-toi à qui Te cherche, car je ne puis Te chercher si Tu ne m’enseignes, ni Te trouver si Tu ne te montres» (Proslogion 1,1)."

Photos. La messe peut être revue sur KTO.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article