BLIGNY-SUR-OUCHE Saint-Sébastien, dernier acte


Pierre Gramfort, bâtonnier 2012, et Jacky Auvray, bâtonnier sortant, se préparent vont distribuer les michottes. Photo Philippe Gagnepain

Pierre Gramfort, bâtonnier 2012, et Jacky Auvray, bâtonnier sortant, se préparent vont distribuer les michottes. Photo Philippe Gagnepain

Durant la semaine écoulée, tous les habitants du canton de Bligny auront reçu la visite des bâtonniers de la confrérie Saint-Sébastien ou des anciens bâtonniers. À défaut, ils auront trouvé devant leur porte un sac avec une michotte. Cette michotte, symbole du partage, rappelle les temps très anciens où la confrérie apportait à manger à ceux qui avaient faim. Jusqu’au début des années 1980, la distribution se limitait à Bligny et aux villages de Lusigny, Vic-des-Prés, Ecutigny, Bessey-la-Cour et Auxant. Il fallait alors compter quatre jours, du dimanche après-midi au mercredi. Mais à partir de 1982, le bâtonnier élu, venant d’une autre commune que celles désignées, a étendu la distribution à son village. Et ainsi, au fil des années, la totalité des villages de l’ensemble paroissial de Bligny, soit le canton, plus Bouhey, a été visitée. Dès lors, il aurait fallu trop longtemps aux deux bâtonniers, entrant et sortant pour visiter les habitants des vingt-trois communes. Des équipes d’anciens se sont constituées pour apporter leur aide, l’ancien et le nouveau bâtonnier ne faisant plus que Bligny et leur commune de résidence. L’argent offert lors de la distribution des michottes, comme celui de la deuxième quête du dimanche, sert aux aides ponctuelles que donne la confrérie. Le bâtonnier en exercice ne pouvant connaître toute les situations difficiles des habitants du canton, les délégués de village apportent leur aide.

Source : Le Bien Public

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article