Ce soir à 21h30 sur KTO : la confusion des genres

 

 

Kto

"Née il y a quarante ans aux États-Unis au sein des milieux universitaires féministes, la théorie du Gender (le Genre) répand l'idée que la masculinité et la féminité ne seraient pas déterminées par le sexe, mais par la culture.

Depuis la rentrée 2011, cette théorie est apparue dans les manuels de biologie des élèves de 1ère, provoquant une vive polémique.L'entrée subtile de ces thèses discutables dans un enseignement scientifique n'a pas échappé à la vigilance de certains responsables éducatifs.

"On transmet aux jeunes l'idée qu'ils peuvent choisir une identité sexuelle qui elle-même dépendrait de leur préférence sexuelle, indépendamment de leur sexe biologique qui finalement est considéré comme un facteur d'oppression" explique le Directeur de la commission bioéthique du diocèse de Fréjus-Toulon, Pierre-Olivier Arduin.

Au mois de septembre, un colloque sur le sujet était organisé par l'Observatoire sociopolitique de ce diocèse, pour mieux comprendre cette théorie et ses enjeux. Début octobre, à la paroisse Saint-André de l'Europe à Paris, une Conférence du Père Joseph-Marie Verlinde donne des repères éducatifs qui prennent leur source dans l'anthropologie chrétienne.

Vies de famille fait le tour des intervenants pour approfondir les origines de cette théorie du Gender et analyser ses conséquences sur la psychologie des jeunes".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article