"Etre chrétien, même au travail"

VIE DE FOI

Alain Setton : "Etre chrétien, même au travail"

 

Comment gagner sa vie sans perdre son âme ? Tel est le titre du livre d'Alain Setton, formateur, qui propose une vision biblique du management d'entreprise. Il faut trouver le juste équilibre dans sa vie et dans son travail et identifier ses valeurs pour vivre de façon cohérente.

 

 

 

Alain Setton est clair : les chrétiens peuvent faire des affaires et travailler sans pour autant perdre leur âme. L'important est de s'interroger sur la finalité du travail. Voici quatre points à ne pas perdre de vue.

1. Identifier ses valeurs 
Si je cherche à gagner de l'argent pour le prestige ou la reconnaissance sociale, le travail ne porte évidemment pas les mêmes fruits que si c'est pour servir un projet humain, faire vivre et aider ses proches, dans un esprit de partage. Il est nécessaire de s'interroger régulièrement sur le but que l'on poursuit dans la vie, de prendre le temps de se demander ce qui, plus tard, nous fera dire qu'on a réussi notre vie.

2. La fraternité 
Le dialogue ! Voilà le maître mot de la fraternité. La Bible raconte (Gn. 4, 8) que Caïn a tué son frère Abel par jalousie sans même prendre le temps de s'expliquer, de crever l'abcès ou même d'exprimer sa colère. Ce que souligne Alain Setton : « Il ne faut pas hésiter à aller voir un collègue pour discuter après un comportement blessant, avoir le courage de dire les choses, tout en s'efforçant d'avoir une parole juste, constructive, sans oublier non plus de se remettre en question, avec humilité. »

3. Réussir sa vie professionnelle 
Réussir sa vie peut être aussi réussir dans la vie ! Jésus attend de nous que nous fassions fructifier nos talents. L'Évangile est assez clair, rappelle Alain Setton : « Tout arbre qui ne produit pas un bon fruit, on le coupe et on le jette au feu (Mat. 7, 19). Sinistre perspective... qui nous enjoint de faire de notre mieux pour aller de l'avant ! »
Si nos aptitudes nous propulsent à des postes à responsabilité, notre devoir est de l'accepter afin de servir l'entreprise et la société au mieux de nos capacités.

4. Prier au travail 
Chaque instant de notre vie peut être une prière qui monte vers Dieu... même au travail. On peut prier n'importe où, n'importe quand et, surtout, on peut prier au travail et pour son travail. Alain Setton propose par exemple de prier avant une réunion ou un rendez-vous important. Dans les couloirs en s'y rendant, on peut invoquer l'Esprit-Saint, laisser place à une petite impulsion du cœur ou encore murmurer : « Seigneur, je m'en remets à Toi ». « N'ayons pas peur de tout demander à Dieu. Plus notre prière est juste, plus on en obtiendra de fruits », conclut Alain Setton. 

 

 

Photo Alain Setton

Formateur en ressources humaines et management d’entreprise depuis plus de trente ans, Alain Setton a vécu une conversion personnelle qui lui a donné l’idée de créer des ponts entre la Bible et l’entreprise. Déjà auteur de Bible et management , il propose Gagner sa vie sans perdre son âme  (1) dans une édition revue et augmentée. Divisé en grands thèmes, ce livre se présente un peu comme un manuel. Chaque idée est assortie d’un exemple concret, d’une analyse de comportement, de versets de la Bible qui l’illustrent et, enfin, d’exercices pratiques. Un outil didactique et exigeant.

(1) Éd. Desclée de Brouwer, 218 p. ; 19 €.
 → Pour en savoir plus : www.ethique-management.com

 

 

 

► Dans cette vidéo, Alain Setton explique comment gagner sa vie sans perdre son âme et donne ses conseils sur la meilleure façon de prier pour et dans son entreprise. "On peut prendre comme point d'appui des valeurs importantes et un projet de vie. C'est-à-dire, quelles sont les valeurs que je veux voir présider dans ma vie ?"

 

 

 

double page être chrétien même au travil

Retrouvez dans Pèlerin n°6721 du jeudi 22 septembre 2011, l'analyse sur trois pages, d'Alain Setton, formateur, qui donne quatre clés détaillées pour gagner sa vie sans perdre son âme : identifier ses valeurs, être fraternel, accepter les responsabilités et ne jamais hésiter à prier.

► Trouvez Pèlerin chez le marchand de journaux le plus proche de chez vous (entrez "Pèlerin" puis votre adresse postale).

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article