L'Eucharistie est la nourriture qui devient force pour ceux qui sont désorientés

Lors de l'audience générale (images), le Saint-Père a évoqué la prière de Jésus à la dernière cène. Jésus a voulu

B"vivre ce dernier repas parmi ses disciples...en s'offrant lui même comme cadeau d'adieux. En agissant ainsi, il a célébré sa propre Pâque en anticipant la Croix et la Résurrection".

Les termes employés par les évangélistes dans la description de la Cène rappellent la Berakha juive, la grande action de grâce et de bénédiction ouvrant les banquets. Cette prière de Jésus élevée vers Dieu en revient pour enrichir l'offrande de soi. Les paroles de l'institution eucharistique

"prennent place dans ce contexte de prière où la louange de la Berakha se fait bénédiction par la transformation du pain et du vin en corps et sang de Jésus".

"il a donné un signe visible de l'accueil à la table sur laquelle il s'offrait lui même. Dans le pain et le vin, il s'est offert" en communion, offrant "par avance la vie qui lui était enlevée, transformant ainsi sa mort violente en une offrande aux autres. La violence subie s'est transformée en libre sacrifice de rédemption".

"En admirant les gestes et les paroles de Jésus ce soir là, on constate clairement son rapport constant au Père, mais aussi le sacrement de l'amour qu'il laisse aux siens et à chacun de nous".

"L'Eucharistie est la nourriture des pèlerins qui devient force pour tous ceux qui sont épuisés et désorientés... En y prenant part, nous revivons la prière que Jésus ne cesse de faire afin que le mal que nous rencontrons dans la vie ne soit pas vainqueur. Cette prière agit pour nous fournir la force qui découle de Résurrection. Dans l'Eucharistie, l'Eglise répond à l'ordre de Jésus de faire ceci en mémoire de lui, et répète la prière de louange et de bénédiction qui opère la transsubstantiation des espèces. L'Eucharistie doit nous pousser à nous unir toujours plus intensément à la prière de Jésus".

Demandons lui, a conclu le Pape,

"qu'après nous être bien préparés, y compris à la confession, nous participions à l'indispensable messe...comme au moment le plus haut de notre prière. Demandons d'être profondément unis à son offrande au Père, afin de transformer nos croix en un sacrifice libre et responsable d'amour envers Dieu et nos frères".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article