La nouvelle évangélisation passe aussi par le confessionnal


2012-03-09 Radio Vatican 
Le Tribunal de la Pénitencerie apostolique organise tous les ans un cours sur le for intérieur pour mieux former les prêtres à la confession. Ce vendredi matin, Benoît XVI s’est adressé aux participants. Le Pape a rappelé l’importance du Sacrement de Réconciliation dans la vie des chrétiens, et la nécessité pour les confesseurs d’une préparation théologique, spirituelle et canonique adéquate. Mais surtout il a insisté sur le lien essentiel qui existe entre les sacrements et l’annonce de l’Evangile. 
La Confession sacramentelle fait partie intégrante de la nouvelle évangélisation. En effet – a expliqué Benoît XVI - la sanctification et la conversion personnelle sont le moteur de toute réforme et constituent une force évangélisatrice. Pour annoncer la nouveauté de l’Evangile, il faut d’abord se laisser renouveler en profondeur par la Grâce divine, se laisser pardonner et sanctifier par l’action gratuite de la Miséricorde de Dieu. Pour le Pape, la nouvelle évangélisation devrait montrer le visage du Christ aux hommes de notre temps. Nous vivons dans une époque marquée par une urgence éducative ; le relativisme remet en question l’éducation conçue comme une introduction progressive à la connaissance de la vérité et au sens profond de la réalité. Les chrétiens sont donc appelés à annoncer avec vigueur qu’une rencontre est possible entre Jésus et les hommes d’aujourd’hui. La grâce du Sacrement de réconciliation est source d’espérance pour le monde et ouvre sans cesse de nouveaux horizons. Et Benoît XVI a affirmé avec force que la nouvelle évangélisation commence aussi dans le confessionnal, dans la rencontre mystérieuse entre l’attente des hommes et la Miséricorde de Dieu, seule réponse adéquate au besoin humain d’infini. Cela vaut pour les fidèles laïcs et plus encore pour les prêtres eux-mêmes. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article