Le corps du pape

Pape François :

entre mise en scène et authenticité

On a beaucoup glosé sur le style du nouveau pape François. Humilité, proximité avec les gens, simplicité, voilà ce qu'il veut montrer. Mais que dit son corps? L'analyse du synergologue Stephen Bunard

462826

Humilité ou manque d'implication?

 

Le pape François, élu mercredi, a imprimé son style dès sa première apparition. Se montrant au balcon, le soir de son élection, dans une tenue bien plus simple que celle de ses prédécesseurs, ou en demandant à la foule, massée place Saint-Pierre, de prier pour lui, il s'est placé dans le registre de l'humilité et de la simplicité. Mais comment distinguer ce qui relève de la mise en scène de l'authenticité? Stephen Bunard est synergologue, spécialiste de l'interprétation du langage du corps. Il analyse pour BFMTV.com la gestuelle du pape François.

téléchargement

Vincenzo Pinto - AFP

Le nouveau pape a également frappé par la simplicité de sa tenue. Pour Stephen Bunard, "la hauteur de la main renseigne sur le degré d'implication". Dans son premier salut à la foule, le pape "lève juste une main participative, pas très haut" et affiche "un sourire social". Sa bouche est fermée et ses yeux, derrière ses lunettes fumées ne sourient pas. "On peut y voir de l'humilité" souligne Stephen Bunard, mais aussi "un manque d'implication". Et de poursuivre "il faut faire attention à l'interprétation abusive d'humilité".

 

De la sincérité

 

Samedi 16 mars, le Pape a dit vouloir "une église pauvre, pour les pauvres", évoquant Saint-François D'Assise.

téléchargement (1)

BFMTV

Pour Stephen Bunard, le pape se montre sincère et impliqué. Saint François d'Assise est un élément "important pour lui". "Il lève l'index, signe du "je" de la prise de parole. Les sourcils se lèvent aussi, il ne cligne pas des yeux ce qui indique qu'il se concentre". Pour le synergologue, le corps du pape valide ici l'authenticité de son engagement.

 

Où est passée la main gauche?

 

Au soir de son élection et à plusieurs reprises, on a vu le pape ne saluer que d'une main, la droite. "Où est passée la main gauche, la main de la spontanéité?" se demande ainsi Stephen Bunard. Elle réapparaît lorsque le pape va à la rencontre des gens. Dimanche, le pape François s'est offert un bain de foule semble-t-il improvisé. "De la main gauche, il désigne la foule" observe Stephen Bunard qui précise "on peut le créditer d'un élan de spontanéité".

téléchargement (2)

Osservatore Romano - AFP

Source http://www.bfmtv.com Magali Rangin
 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

G.S-T 30/03/2013 13:04

En RÉPONSE à Valérie et Patrick
► Patrick : lisez-bien : Madame Pédotti ne "reproche" rien aux prêtres cathos : elle ne fait que CONSTATER une situation ou une manière de voir les choses différemment selon les confessions
chrétiennes ...
► Bonjour Valérie : pardonnez-moi si ce que j'écris vous blesse, telle n'est pas mon intention...je ne cherche pas "le conflit" et je ne souffre pas d'un excès de "fiel"... Est-il vraiment
"déplacé" de dire ce qu'on pense lorsqu'on n'est pas tout à fait d'accord ???

Valérie De Laplante 29/03/2013 17:14

GST, il est évident que vous cherchez la discussion, le conflit peut-être. ... C'est assez,vos commentaires sont déplacés sur ce site que j'apprecie. Inscrivez-vous sur un forum de discussion vous
pourrez ainsi y deverser votre fiel....

patrick 27/03/2013 09:56

J'"admire" (si je puis dire) la capacité de GST de charger continuellement contre l'Eglise et de s'obstiner à dire qu'elle fait partie de l'Eglise... 'qui aime bien châtie bien', est sans nul doute
possible son leitmotif.
Pour en revenir à l'article de Mme Pédotti... le Pape n'est rien d'autre qu'un "corps du pape est donné à voir. On peut dire qu’il y a une sorte « d’ostension » du pape"...
Bien curieuse manière de montrer sa communion ecclesiale et son respect au Saint Père... Ailleurs dans le même article Mme Pédotti reproche aux prêtres catholique "de célébrer chaque jour
l'Eucharistie" et elle ajoute, "ce que ne font pas les orthodoxes"...
A défaut de prendre Mme Pédotti comme "modèle" ou encore comme "guide", je préfère être à l'écoute de l'enseignement de l'Eglise et du Saint Père. Enseignements qui me guide au Christ.

G.S-T 24/03/2013 17:27

Cher frère Patrick, avez-vous réellement LU l'article en question pour porter un tel jugement? N'auriez-vous pas plutôt simplement jeté un bref coup d'oeil et sur la signature du commentaire, et
sur le lien proposé, sans même aller y regarder de plus près? auriez-vous décidé par avance "qu'il ne peut rien sortir de bon" ni de G S-T, ni de "Témoignage Chrétien"?
Pourriez-vous m'éclairer en me précisant en quoi cet article de presse est offensant pour notre Église ou pour notre pape François ? Moi, je ne vois vraiment pas !!!
Pour ma part j’affirme faire partie de cette Église (même si certains seraient heureux de me la voir quitter et me le conseillent régulièrement... !!!) et les propos de l’article incriminé ne me
semblent ni injurieux, ni offensants.
L’élection de ce nouvel évêque de Rome, le nom qu’il a choisi, ses premières paroles et ses premiers gestes m’ont réjouie... alors même que je ne pensais pas, donc à tort je l’avoue, qu’il puisse
"sortir quelque chose" de tel d’un conclave romain...
J’ai d’ailleurs tendance à penser que la manière dont M. Stephen Bunard, synergologue de son état, « épluche » les moindres gestes de notre nouveau pape pour savoir s’il est "sincère",
"authentique" ou "impliqué" dans ses paroles est beaucoup plus offensante que les propos tenus par Mme Pedotti dans TC qui, elle au moins, éprouve de la sympathie à son égard, ne le suppose pas
hypocrite et n’en fait pas un objet d’étude ...
Voilà. J’ai failli au « vœu » que j’avais fait il y a quelque temps : "pas plus d’un commentaire par mois sur le blog de la paroisse (qui est la mienne même si je ne pense pas toujours comme ON le
voudrait ...), et même rien si possible" Je laisserai donc passer avril pour compenser cet abus et si vous souhaitez un complément de réponse il vous faudra attendre mai !!!

Patrick 24/03/2013 09:20

Sauf que l'autre vision proposée par GST est loin d'être ecclésiale. C'est plutôt une offense à l'Eglise et au Saint Père.