Le mariage en question : Lettre type proposée par votre Paroisse

 Vous pouvez utiliser ces lettres types.

 

COURRIER TYPE

Mon nom

Mon adresse

 

Madame, Monsieur le député / le sénateur / M.  le Président de la République



Depuis un mois maintenant, un véritable débat s’est engagé dans les médias et sur internet au sujet des propositions de Madame Christiane Taubira, Garde des sceaux, quant à l'ouverture au mariage et à l'adoption pour les personnes de même sexe.

L’ampleur que prend ce débat est légitime au regard de l’importance du sujet : la compréhension du couple humain, de la famille et des droits de l'enfant, à commencer par celui d'être élevé par un père et une mère, appellent une réflexion approfondie.

Il faut aussi noter que ce débat dépasse les clivages, si l’on considère les interventions ou réactions de nombreux spécialistes – médecins, juristes, spécialistes de l’adoption, professionnels de l’enfance - représentants de toutes les confessions religieuses,  associations familiales mais aussi élus – associations de maires, députés…  - qui tous soulignent par ailleurs un manque de concertation, malgré les engagements réitérés du président de la République à consulter la société civile sur les réformes envisagées.


Le sujet concerné nécessite qu'on s'y arrête et ne peut faire l'objet d'un examen dans la précipitation. C'est pourquoi je vous demande aujourd'hui de vous exprimer en faveur d'un tel débat auprès du Gouvernement, qui passerait au moins par l’organisation d’Etats généraux de la Famille, voire d’un référendum national.

Il en va donc de la vitalité de notre démocratie. Et le Parlement s'honorerait à demander, au nom de ses concitoyens,  que ses travaux soient précédés d'un large débat public pour permettre que toutes les voix soient entendues.

Comme celle organisée pour la récente révision de la loi de bioéthique, cette concertation est absolument indispensable, car s'il est adopté, le projet de texte présenté aboutira, en effet, à réécrire de nombreux articles du Code civil.

Monsieur le député / le sénateur, M.  le Président de la République je vous remercie d’avance d’accueillir favorablement ma demande.

signature

Adresses des élus de notre canton :

asuguenot@assemblee-nationale.fr    M. Alain Suguenot 6, place Carnot 21200 beaune

f.patriat@senat.fr                                         M. François Patriat 40, rue de la Préfecture 21000 Dijon

                                                                             

 

M. le Président de la République

Palais de l’Elysée

55,rue du Faubourg St Honoré  75008 Paris (courrier dispensé d’affranchissement)

(Voir au verso lettre type à adresser au maire de votre commune)

 

 

 

COURRIER TYPE

Mon nom

Mon adresse

 

Madame, Monsieur le Maire


Depuis un mois maintenant, un véritable débat s’est engagé dans les médias et sur internet au sujet des propositions de Madame Christiane Taubira, Garde des sceaux, quant à l'ouverture au mariage et à l'adoption pour les personnes de même sexe.

L’ampleur que prend ce débat est légitime au regard de l’importance du sujet : la compréhension du couple humain, de la famille et des droits de l'enfant, à commencer par celui d'être élevé par un père et une mère, appellent une réflexion approfondie.

Il faut aussi noter que ce débat dépasse les clivages, si l’on considère les interventions ou réactions de nombreux spécialistes – médecins, juristes, spécialistes de l’adoption, professionnels de l’enfance - représentants de toutes les confessions religieuses,  associations familiales mais aussi élus – associations de maires, députés…  - qui tous soulignent par ailleurs un manque de concertation, malgré les engagements réitérés du président de la République à consulter la société civile sur les réformes envisagées.


Le sujet concerné nécessite qu'on s'y arrête et ne peut faire l'objet d'un examen dans la précipitation.

Il en va donc de la vitalité de notre démocratie. Et le Parlement s'honorerait à demander, au nom de ses concitoyens,  que ses travaux soient précédés d'un large débat public pour permettre que toutes les voix soient entendues.

Comme celle organisée pour la récente révision de la loi de bioéthique, cette concertation est absolument indispensable, car s'il est adopté, le projet de texte présenté aboutira, en effet, à réécrire de nombreux articles du Code civil.

Espérant que vous vous sentirez concerné(e)  par cette grave question pour notre société, je vous prie de bien vouloir prendre en compte mon désaccord vis-à-vis de cette loi et de faire entendre la voix de vos administrés.

 

 

signature


Lettre type à imprimer

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article