Le symbole est fort... Véritable geste Evangélique

 

Le pape François lave les pieds de jeunes prison-niers lors de la messe du jeudi saint

C’est loin des caméras, mais proche des micros de Radio Vatican, que le pape François a pris la parole à l’occasion de la Messe de la Cène du Seigneur, ce jeudi saint devant quelques dizaines de jeunes détenus, à la prison de Casal del Marmo, près de Rome.

le pape François a lavé et embrassé les pieds de 12 jeunes prisonniers du centre pénitentiaire de...

AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO

le pape François a lavé et embrassé les pieds de 12 jeunes prisonniers du centre pénitentiaire de Rome.

Dans la petite chapelle du centre pénitentiaire, réputé à Rome pour la qualité de son travail d’insertion, il a lavé les pieds à douze jeunes détenus, condamnés pour vol, homicide ou viol, dont deux jeunes filles, une italienne et une Serbe musulmane.

Peu avant, dans un improvisation aussi brève qu’émouvante, le pape a simplement expliqué à son auditoire le sens de son geste : « Celui qui est au plus haut doit être au service des autres. C’est mon devoir comme prêtre et comme évêque. Je suis à votre service. Ce signe du lavement des pieds est une caresse de Jésus, qui est venu pour cela, pour servir et pour aider. » 

Il a poursuivi : « Jésus est venu pour servir, pour nous aider. Pensons-y bien: sommes-nous vraiment disposés à servir les autres ? » Puis, s’agenouillant à terre à six reprises, il a lavé les pieds à douze jeunes, certains musulmans, d’autres orthodoxes, d’autres catholiques.

«NE VOUS LAISSEZ PAS VOLER L'ESPÉRANCE»

Durant la célébration de la messe de la Cène, c’est le pape lui-même qui a donné la communion à ceux qui se sont avancés, en un geste qu’il n’avait encore jamais accompli depuis son élection.

Après la célébration, le pape a rencontré, dans le gymnase du centre pénitentiaire, plus d’une centaine de jeunes détenus, certains catholiques, d’autres orthodoxes ou musulmans.

En présence de la ministre de la justice, Paola Severino, il leur a lancé :« Ne vous laissez pas voler l’espérance ! Compris ? Avec l’espérance, allez de l’avant ! Je suis venu ici avec tout mon cœur. Les choses du cœur ne s’expliquent pas. Vous m’avez aidé à être encore plus humble, ce que je dois être comme évêque.»

 

 

Frédéric Mounier, à Rome

 

Texte Source : http://www.la-croix.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article