Non ce n'est pas un effet de la crise !

    Prêtre avec son âne

 

  Avec son col romain,  son béret et son âne Dom Antoine Drouineau, 34 ans, n’est pas passé inaperçu ces derniers jours sur les routes de Loir-et-Cher, du Loiret, de l’Essonne et de Seine-et-Marne. Aumônier dans un lycée de Loir-et-Cher, ce membre de la communauté Saint-Martin vient d’être nommé prêtre référent à Moissy-Cramayel, Lieusaint et Réau, et a décidé de transformer sa mutation en pèlerinage.

 

Le jeune homme est parti le 21 août. Il a posé son sac à Sénart ce week-end, sans ampoules aux pieds et comblé par l’expérience. « J’ai voulu faire un petit pèlerinage pour arriver sur mon nouveau ministère et avoir le temps de prier, explique-t-il. La marche avec l’âne était propice à la méditation car il marche doucement. Ce sont d’anciens paroissiens qui me l’ont offert à Chinon. Il s’appelle Balaam, comme le prophète. Son âne vit l’ange du Seigneur et l’empêcha de faire le mal. Il parla à Balaam et lui donna la bonne direction. »

 

Le périple du jeune prêtre s’est déroulé sans encombre : « J’ai planté la tente tous les soirs. Des gens m’ont accueilli pour m’offrir une douche ou de la nourriture. J’ai traversé des paysages magnifiques : la Sologne, la forêt de Chambord, où on a vu du gibier, la Loire… » Mais croiser un curé et son âne sur les routes de campagne n’a pas manqué d’attirer la curiosité des passants : « Les gens m’ont souvent demandé d’où je venais, où j’allais. Et l’âne les a attendris. Quand ils voyaient que j’étais prêtre grâce à mon col romain, ils étaient d’autant plus intrigués par ma démarche. Certains m’ont confié leurs prières. »

 

Don Antoine — l’appellation Dom vient des origines italiennes de la communauté Saint-Martin — remplacera à Sénart le père Salvador, rentré en Inde précipitamment pour raison de santé. Il sera officiellement installé dans la paroisse ce dimanche 2 septembre au cours des messes de Lieusaint et de Moissy-Cramayel. Cette proximité avec Paris lui permettra d’y commencer son doctorat de philosophie.

 

Source : LeParisien.fr  Photo par Marine Legrand lun. 27 août 2012

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article