Père Daniel-Ange : un cœur qui écoute sur KTO


Diffusé le 06/02/2012 / Durée 26 mn

cliquez sur le logo pour accéder à la vidéo

 KTO.jpg

Après trente ans de vie monastique dont douze au Rwanda et bouleversé par la détresse des jeunes, Daniel-Ange ressent un appel : leur transmettre l'amour de Dieu et le don de la Vie.

 

Ordonné prêtre en 1981, il fonde en 1984 jeunesse-lumière, une des premières écoles catholiques d'évangélisation en Europe.

 

Engagé également dans la communion entre les églises catholiques et orthodoxes, il réalise des tournées d'évangélisation dans une quarantaine de pays. À l'occasion de la publication de son dernier livre La mort et l'au-delà - Noël éternel, qui clôt sa série «Ces lieux où toucher Dieu», il est l'invité d'Un cœur qui écoute.

 

 


Daniel_Ange.jpg Source : http://www.jeunesse-lumiere.com/index.php

Enfance :

Daniel Ange est né à Bruxelles en 1932 de mère Belge et de père Français.

Ecole primaire en Suisse. Temps de guerre en Corse et en Vendée. Ecole secondaire en Angleterre.

  • 1950 : entre chez les Bénédictins à Clervaux 1952 : Philosophie au grand séminaire d'Aix-en-Provence.
  • 1954 : Service militaire comme infirmier à l’hôpital de Liège.
  • 1955 : Stage chez les petits frères de Jésus, à S. Maximin.

Membre de la fondation "Vierge des Pauvres"

  • 1957 : Participe à la fondation d’une Fraternité de vie monastique simple, la Vierge des pauvres, dans les Landes. Etudes théologiques chez les dominicains à Toulouse.
  • 1958 : Départ pour le Rwanda. Implantation de la Fraternité à la Crête Congo-Nil, puis dans une île du lac Kivu. Il y reste 12 ans et en reviendra profondément marqué par ce très beau peuple.
  • 1971 : Retour en Europe. Théologie à l’université catholique de Fribourg. Rencontre du Renouveau Charismatique et de ses communautés nouvelles, en leurs débuts.
  • 1975 : il rejoint la Fraternité " Demeure Notre Père" (Ardèche)
  • 1976- 81 : Années en ermitage, dans l'arrière-pays niçois.

Pendant ces années de solitude, Daniel-Ange est bouleversé par une génération en pleine dérive, et mûrit en lui l'appel à rejoindre les jeunes, surtout les plus loin de l'Eglise. Son prieur et son évêque confirmeront l'authenticité de cet appel à vivre une alternance entre temps de vie monastique et temps de missions apostoliques, de désert et de route.

 

Début du ministère apostolique

  • 1981 : En février Daniel-Ange expérimente sa première mission auprès des jeunes dans un collège-lycée à Megève. Selon l’intuition des « bella brigata » - les fraternités volantes- de sainte Catherine de Sienne, il est accompagné par différents représentants des états de vie dans l’Eglise : un consacré, un couple, un jeune adolescent… Désormais, quand Daniel-Ange est appelé quelque part, il essaiera dans la mesure du possible d’avoir une petite équipe autour de lui.
  • 1981 : En fonction de ce nouveau ministère, il est ordonné prêtre par le Cardinal Gantin, légat du Pape, au Congrès Eucharistique international de Lourdes.

Fondation de l’école Jeunesse Lumière

  • 1984 : Pendant ces trois premières années de ministère apostolique, une évidence l’habite : les meilleurs apôtres de jeunes sont les jeunes eux-mêmes. Mais pour les envoyer en mission, il faut qu’ils soient disponibles et bien formés. S’inspirant d’une réalité similaire au Canada, il ouvre donc en septembre 1984 Jeunesse Lumière, la première (avec celle de l’Emmanuel à Paray). école catholique internationale de prière et d’évangélisation en Europe L’école a été reconnue canoniquement par l’Archevêque d’Albi, comme Association privée de fidèles, le 10 septembre 1994. Par ailleurs, l’école, ainsi que des réalités connexes, est reconnue de facto par le Conseil Pontifical des laïcs à Rome. D'où participation de deux délégués aux sessions préparatoires des JMJ et colloques internationaux organisés par cet organisme pour les nouvelles communautés et mouvements.

Le ministère de Daniel-Ange aujourd'hui : Depuis vingt ans, Daniel-Ange partage son temps entre :

  1. Des retraites en ermitage.
  2. Son ministère quotidien à Jeunesse Lumière.
  3. Des missions mensuelles de 8 –10 jours à travers le monde (plus de 200 dans 40 pays différents). Priorité y est donnée aux jeunes, ainsi qu’aux retraites de prêtres, religieux et séminaristes.
  4. Ecrivain : Auteur de près de 50 ouvrages, soit de théologie spirituelle, soit d’évangélisation des jeunes, la plupart traduite dans une dizaine de langues : voir bibliographie. Il collabore régulièrement avec divers journaux et revues : Famille chrétienne, France Catholique, Christicity, Serviam...

Dans ses livres et articles il veut étancher notre soif de beauté et de vérité aux sources vives du double courant – oriental et occidental- de la Tradition toujours jeune de l’Eglise. C’est pourquoi il s’investit dans un travail de communion entre les Eglises-sœurs Catholique romaine, Catholiques orientales et Orthodoxes, se rendant chaque année dans l’un ou l’autre pays de l’Europe de l’Est, et reçoit à Jeunesse Lumière des jeunes Orthodoxes avec la bénédiction de leurs prêtres.

 

Ses passions :

  1. La Trinité Sainte à (et à faire) louer, adorer, glorifier et aimer.
  2. La Sainte Présence Eucharistique à aimer et à faire aimer.
  3. La Sainte Eglise des pécheurs, à faire grandir en pleine communion entre, d’un côté ses composantes orientales et occidentales, de l’autre ses dimensions hiérarchiques et charismatiques.
  4. Cette génération en crise d’infini, de jeunes sans espérance, à qui donner l’essentiel : Dieu, donc Tout.

Cela implique : donner en modèles des témoins, attester la vérité, là où elle est prostituée. Sauver la vie, là où elle est menacée, surtout en son extrême vulnérabilité. Protéger l’amour, là où il est dévalorisé. Offrir la prière, là où elle est marginalisée. Enfin transfuser la Joie de Dieu, là où elle est enterrée. Telles sont pour lui les urgences du Royaume aujourd’hui.

Cela en Eglise, donc avec Marie, Mère de la Vie et du Bel Amour et avec tous les anges et tous les saints, notre famille céleste.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article