Pourquoi manger du poisson le vendredi ?

 

Il y a de quoi être effaré lorsqu’on cherche la réponse à cette question sur internet, entre explications sociologico-folkloriques de l’extérieur et relativisations gênées aux entournures des catholiques. On risque d’en perdre son latin (de cuisine !).

S’abstenir de « viande » le vendredi ne peut se comprendre que dans l’univers symbolique et allégorique du christianisme, dont la liturgie est le sommet et la partie la plus visible. Le baptisé vit non dans le monde, mais, pour reprendre les termes des Pères de l’Église, dans le « cosmos » ou la « création ». C’est une manière de dire que rien de ce qui est n’est sans lien avec le Créateur, le Dieu Trinité et son dessein d’amour pour son œuvre. Chaque geste, chaque parole, est inscrit dans cet univers, dans cette histoire. Tout fait sens.

Prenons un exemple dans la vie courante : le sommeil ne peut être réduit à ses propriétés physiologiques. Il est aussi une image de la mort et du péché, où l’homme est privé de toutes ses facultés. Le réveil devient alors image de la Résurrection. Le soleil n’est pas un simple ramassis d’atomes, mais un « signe » de la lumière divine. Etc.

Manger de la « chair », est un comportement humain ordinaire. Mais si le Christ « a pris chair de notre chair », pour se faire homme, ce comportement peut prendre valeur de signe.

Le jour de la semaine (a fortiori le Vendredi Saint, vendredi par excellence) qui commémore le sacrifice du Christ, les catholiques peuvent s’abstenir de manger de la « chair ». C’est une façon, non d’accomplir d’abord une action ascétique, mais de s’associer, jusque dans l’action la plus ordinaire de l’existence, au sacrifice du Christ.

Abbé Hervé Courcelle Labrousse



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean Pierre 19/11/2011 09:41

Merci Dominique. J'ai effectivement remarqué que, quand on n'a pas peur de vivre sa foi et son attachement à l'Eglise et au Pape, on est facilement taxé de "tradi". Soyons joyeux de porter au monde
le témoignage de l'Amour de Dieu pour ce monde.
Comme le dit Ste Bernadette "nous ne sommes pas chargé de vous faire croire, nous sommes chargé de vous le dire".

Dominique mottais 18/11/2011 19:01

Ah! Ah! Ah! Le blog serait un dangeureux repère de "tradis" , sans doute un sous marin des "intégristes".
Quelle vaste blague! Il suffit de le lire pour s'apercevoir du contraire et depuis bientôt deux ans, le blog est lu par près de 100 personnes tous les jours et nous recevons régulièrement de
nombreux témoignages nous incitant à poursuivre, temoignages qui ne viennent pas de la fraternité saint Pie X, mais de paroissiens.
Mais comme souvent, les "scron-gneu-gneu" constituent une minorité agissante très active pour manifester à tout propos.
Ils sont inversemment proportionnels à leur représentativité mais très présents. Les commentaires du blog de la paroisse confirment cette règle. C'est ainsi, cela peut énerver, cela peut susciter
des échanges - tant mieux - mais cela ne doit pas, à mon point de vue, devenir l'expression d'un procès d'intention.
Je suis à l'origine de ce blog de laics avec un accord pris auprès de l'abbé Paul Houdart, je revendique une certaine sensibilité mais je ne suis en rien propriétaire de celui-ci et il était bien
facile d'exprimer une "opinion" différente en fournissant des articles; cela n'a jamais été le cas malgré mes demandes clairement exprimées . Comment peut-on alors parler de discours monolithique
quand on refuse de participer au débat?
Le blog continue malgré les escarbilles et remercie tous les lecteurs qui le suivent quotidiennement.

GST 18/11/2011 12:00

Contestation? Mais non : petite mise au point! Les poissons ont de la CHAIR, pas besoin d'avoir fait de longues études de biologie animale pour en convenir !!! Je n'aime ni la chair des mammifères
ni celle des poissons, alors poisson ou viande le vendredi...Bof, je préfère les patates !
Si j'ai vraiment à contester quelque chose sur ce blog, c'est l'avalanche d'articles piochés majoritairement sur certains sites (riposte catholique, salon beige, réponses catholiques, pérepiscopus
et j’en passe beaucoup…) qui distillent une certaine vision de l’Eglise en réaction contre Vatican II. Je me permets donc de contester haut et fort qu’il soit de la compétence du blog de ma
paroisse de se faire le relais insidieux de ces idées comme si elles étaient la norme officielle de ce que doit croire et penser un bon paroissien. Ce ne sont pas les quelques articles issus de
sites moins « tradis » postés de temps à autre qui peuvent faire la différence… Il me semblerait malvenu de contester ce que vous postez sur votre propre blog : il est le relais de ce que vous
pensez vous et ce que vous publiez n’engage que vous. Mais chaque paroissien doit pouvoir se « reconnaître » sur le blog de sa communauté. Les infos strictement « paroissiales » sont noyées dans un
salmigondis d’articles prétendant "édifier", "catéchiser" ou "informer"les pauvres ouailles sans culture que nous sommes Je suis vraiment désolée que l’auteur du blog ait placé la photo de notre
curé en en-tête, comme si c’était lui l’auteur de cette mise en salade : même si notre curé est un peu « à l’ancienne » il me semble qu’il sait faire preuve de davantage d’ouverture …

Jean-Pierre 18/11/2011 10:56

Et encore une nouvelle contestation de Geneviève...

GST 18/11/2011 10:13

Le poisson n'aurait-il donc pas de "chair" ? En plus il est "cher"...!