"Quand la foi devient fête" - Le Bien Public



ÉGLISE. MERCREDI, PRÈS DE 180 JEUNES CÔTE-D’ORIENS SONT PARTIS POUR LES JMJ DE MADRID.


 
l
À quelques minutes du départ pour l’Espagne, les jeunes catholiques sont tout sourire. Photo N. R.

À quelques minutes du départ pour l’Espagne, les jeunes catholiques sont tout sourire. Photo N. R.

Âgés de 18 à 35 ans, 177 Côte-d’Oriens du diocèse de Dijon sont partis mercredi soir pour l’Espagne. Avec un entrain et une bonne humeur communicatifs.


Rue de Mirande, une dizaine de jeunes se dirigent à pied vers le boulevard Voltaire, un volumineux sac sur le dos. Devant la maison diocésaine, quatre cars, soutes ouvertes, sont au centre d’une agitation propre aux grands départs.

De jeunes pèlerins courent dans tous les sens, des parents embrassent leurs enfants, des chauffeurs regardent leur montre, des membres de l’organisation essaient de maintenir un semblant d’ordre.

Le départ pour les journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Madrid s’est tenu mercredi soir, rassemblant pas moins de 177 jeunes catholiques du diocèse de Dijon. Le groupe comprend des lycéens, des étudiants, des jeunes professionnels ou encore des scouts.

A 20 h 30, le convoi s’ébranle, et dans les cars les musiciens sortent déjà leurs guitares. Elodie et Marie, âgées de 18 ans, sont tout sourire. Elles participent à leurs premières JMJ.

Une « expérience unique »

« On part pour ces journées en sachant que l’on va rencontrer des milliers de jeunes qui vivent la même foi que nous. C’est une expérience unique, nos cousines y sont déjà allées, elles en gardent un super souvenir », lancent-elles.

Même s’il ne parle pas un mot d’espagnol, Paul, 19 ans, est enthousiaste à l’idée de partir à l’étranger avec plusieurs de ses amis. Son voisin, Pierre-Antoine, 19 ans, raconte qu’il attend ce moment « depuis trois ans » et que ces journées sont aussi « l’occasion pour les jeunes de se réunir autour du pape ».

Pendant quatre jours, les jeunes côte-d’Oriens vont être reçus dans le diocèse espagnol de La Calahorra y La Calzada. Au programme, temps de rencontre, visites, sans oublier la messe quotidienne. Demain, les jeunes marcheront pendant 12 kilomètres sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Geneviève, 16 ans, fait partie des plus jeunes du groupe. Mineure, elle a obtenu une dérogation pour partir à Madrid. Ses frères et sa sœur ont participé aux JMJ de Rome en 2000, et les bons moments qu’ils y ont vécu l’ont décidée à partir elle aussi. Elle s’attend à vivre un « temps fort spirituel ».

Clara, 25 ans, est interne de médecine. Elle est chargée de soigner les petits bobos des “JMJistes”, tout en espérant pouvoir profiter du programme proposé. Il y a 6 ans, elle a participé aux JMJ de Cologne, dont elle garde d’excellents souvenirs. À 21 h 15, les cars arrivent à Beaune, où une dizaine de jeunes rejoignent le groupe. Les pèlerins prennent la direction de l’église Notre Dame, sous l’œil mi-étonné, mi-curieux des passants, pour un temps de prière et une bénédiction solennelle par le père Eric Millot, vicaire général du diocèse. Vers 22 h 30, les cars redémarrent dans la nuit, en direction d’Arcachon. Pour un retour à Dijon prévu le 21 août.

Source : Le Bien Public

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article