R. Minnerath : « Personne ne peut justifier le mariage gay »

Interview par Francis ziegelmeyer - Polémique. Mariage pour tous et polygamie : la réponse de l’archevêque de Dijon. R. Minnerath : « Personne ne peut justifier le mariage gay »

Mgr Roland Minnerath : « Dans la Bible, il est clair que personne ne peut justifier le mariage gay ». Photo archives LBP

Mgr Roland Minnerath : « Dans la Bible, il est clair que personne ne peut justifier le mariage gay ». Photo archives LBP

Le mariage pour tous, surnommé mariage gay, suscite la polémique. Le diocèse de Dijon y prend une part importante suite à un document tiré à 20 000 exemplaires.Mardi après-midi, le diocèse de Dijon diffusait un document tiré à 20 000 exemplaires destiné aux personnes « qui veulent prendre du recul par rapport aux changements législatifs annoncés ». L’un des points de ce document fait polémique : le mariage gay y est associé au mariage polygame. Contacté, Roland Minnerath, archevêque, s’explique.

Votre document, édité à 20 000 exemplaires, fait réagir et notamment le passage qui concerne les dérives ?

«Tant mieux. Je vois que l’agence AFP a relevé ce passage. Mais ce n’est pas tout le dépliant. Ce passage est clair. Il faut lire la dernière ligne du paragraphe qui concerne les dérives : « Sans repère objectif, la société ne sait plus refuser une revendication, même si elle contredit l’ordre juridique et le sens commun. »

 

Est-ce que vous visez une autre religion à travers cette déclaration ?

«Absolument pas. Si la société n’a pas d’arguments pour le mariage homosexuel, elle n’en aura pas, non plus, pour d’autres revendications. Pourquoi ne pas admettre, puisque des groupes le demandent, le mariage polygame ou le mariage à plusieurs ? C’est ce que je dis. Le raisonnement porte exactement sur la dernière phrase. À savoir : si l’on n’a pas d’arguments contre le mariage de deux personnes du même sexe, nous n’en aurons pas, non plus, pour autre chose. Pour nous, ce qui est important, c’est que l’on puisse se référer à une norme éthique valable pour tous. S’il n’y a pas de norme valable pour tous dans ce domaine, il n’y en aura pas, non plus, dans d’autres.»

 

Vous comprenez que ce passage où vous associez mariage gay et polygamie fasse réagir ?

«Ce n’est pas du tout une association. C’est une réflexion sur l’incapacité de dire « non » à une revendication qui peut exactement se reproduire si on avance une autre revendication.»

 

Ce document a été édité par le diocèse de Dijon : pourquoi n’est-il pas partagé ?

«La conférence des évêques a publié un document et beaucoup d’évêques, dans leur diocèse, prennent leurs responsabilités. Nous sommes interpellés tous les jours par les fidèles. Il est normal qu’on leur donne une réponse qui puisse être approfondie, discutée. Là, nous avons un dépliant en dix points : c’est une façon de pouvoir aider les gens qui veulent réfléchir.»

 

Certains vous accusent de vouloir vous immiscer dans la vie politique ?

«Je leur réponds que c’est la politique qui s’immisce dans la morale. Notre registre, c’est la morale humaine et nous sommes parfaitement dans notre territoire lorsque nous défendons les principes de la morale humaine universelle à partir de notre enracinement dans la foi chrétienne. Je n’accepte pas du tout que l’on dise qu’une question sociétale, comme celle du mariage, relève de la politique uniquement […].»

 

Un chrétien peut-il être favorable au mariage « gay » ?

«Certains chrétiens le sont puisqu’il y a des déclarations faites dans la presse. Pour nous, c’est incompatible. Un chrétien doit regarder à quoi il croit […].»

 

Et l’homosexualité ?

«Nous distinguons la tendance qui ne relève pas d’un choix personnel qui est inné, semble-t-il, et la pratique. L’Église ne considère pas que la pratique de l’homosexualité est conforme à la morale chrétienne.»


Source : http://www.bienpublic.com/grand-dijon/2012/11/08/r-minnerath-personne-ne-peut-justifier-le-mariage-gay

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article