Le monde pénitentiaire prie pour les détenus

La messe annuelle du monde pénitentiaire s’est déroulée ce jeudi 13 juin en l’église Saint-Paul de Dijon.

Devant une quarantaine de personnes, le Père Raoul Mutin, aumônier de la maison d’arrêt de Dijon, a présidé une cérémonie émouvante, « pour et avec les détenus ».

Comme le prêtre l’a rappelé, de nombreux détenus étaient en communion de prière au même moment à la prison. Ceux-ci n’ont pas hésité à dire à plusieurs reprises à leurs visiteurs (prêtre ou laïcs) que cette messe annuelle comptait beaucoup pour eux.

Ce sont donc des aumôniers de la prison, des représentants ou simples membres d'associations d'aide aux détenus ainsi que des fidèles venus témoigner de leur présence, qui se sont réunis dans cette église Saint-Paul, à quelques centaines de mètres de la maison d’arrêt dijonnaise. Ils ont prié pour les détenus, mais également pour leurs familles, qui souffrent très souvent de la situation, sans oublier tous ceux qui les aident.

Dans son homélie, le Père Raoul Mutin a insisté sur l’importance de la présence de l’Eglise dans ces prisons, lieux de pauvreté, de violence et de souffrance. Il a également fait remarquer que l’expérience de la prison (en tant que visiteur) « révèle cette part de captivité qu’il y a en chacun de nous ».

A la fin de la célébration, Marie-Neige Joliet, membre de l’aumônerie de la maison d’arrêt, a lu un poème d’une jeune femme détenue. Celle-ci écrit notamment : « Seigneur, il a fallu que tu m’envoies dans un monastère [comprendre la prison] pour que je pense enfin à toi ».

Peu après la bénédiction finale, une rapide présentation des membres de l’assemblée a été effectuée, afin de connaître les associations représentées à cette célébration. Parmi elles, l'Accueil Magenta (qui reçoit les proches et les familles des détenus), le Secours Catholique (qui s'occupe notamment du "relais enfants-parents", qui permet d'entretenir les liens entre les parents incarcérés et leurs enfants), le Bon Larron (qui organise des prières pour les détenus et le monde carcéral), l'association Simon de Cyrène (qui aide ceux qui sortent de prison), et l'ACAT (Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture).

Source : http://www.catholique-dijon.cef.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article