Les richesses et le souci du monde "étouffent la Parole de Dieu"

C’est ce qu’a affirmé le pape François lors de la messe ce samedi matin à la Maison Sainte Marthe. Le pape a souligné que notre vie repose sur trois piliers: le choix, l'alliance et la promesse, ajoutant que nous devons faire confiance au Père pour vivre dans le présent, sans se soucier de ce qui se passera. La messe était concélébrée entre autres par l'évêque de Santa Clara de Cuba, Mgr. Arturo González, venu avec un groupe d'employés des Musées du Vatican.


"Nul ne peut servir deux maîtres." Le Pape a composé son homélie à partir des paroles de Jésus dans l'Evangile de ce jour qui se concentre sur le thème de la richesse et des préoccupations. Jésus, a dit le Pape, a "une idée claire sur cette question": ce sont "les richesses et les soucis du monde" qui étouffent la Parole de Dieu, ce sont les épines qui étouffent la semence tombant à terre, dont il est question dans la parabole du semeur:



«Les richesses et le souci du monde – explique-t-il - étouffent la Parole de Dieu et ne la laisse pas grandir. Et le Verbe meurt, car il n'est pas protégé: il est étouffé. Dans ce cas, on est au service de la richesse ou des préoccupations, mais on est pas au service de la Parole de Dieu. Les richesses et les préoccupations nous ôtent du temps. »


Toute notre vie, a souligné le Pape, repose sur trois piliers: un dans le passé, un dans le présent et un autre dans l'avenir. Le pilier du passé, a-t-il expliqué, "est celui du choix du Seigneur." Chacun de nous, en fait, peut dire que le Seigneur l'a choisi, et l’a aimé. « Il m’a dit Viens ! et par le baptême m'a choisi pour aller sur une voie, la voie chrétienne. » « L'avenir concerne la «marche vers une promesse », le Seigneur nous a fait une promesse. Le présent, enfin, est notre réponse à la bonté que Dieu m’a réservé en me choisissant. C’est là que réside notre alliance avec lui.



«Faire oublier le passé, ne pas accepter le présent, et défigurer l'avenir: voilà ce que font la richesse et les préoccupations. Le Seigneur nous dit: «Ne vous inquiétez pas! Cherchez le royaume de Dieu et sa justice, et tout le reste ira ». Demandons au Seigneur la grâce de ne pas nous perdre dans les préoccupations, dans l'idolâtrie de la richesse et garder toujours en mémoire que nous avons un Père qui nous a choisis, qu’il nous promet une bonne chose : marcher vers sa promesse et avoir le courage de prendre le présent comme il vient. Voilà la grâce que nous demandons au Seigneur! »

Source : http://fr.radiovaticana.va

Les richesses et le souci du monde "étouffent la Parole de Dieu"

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article