NOTRE PATRIMOINE

Quatre églises sauvées de la destruction

La Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France a accompagné des associations locales pour sauvegarder les églises de leur région. Explications.

« Nous avons seulement joué le rôle de catalyseur », estime, avec modestie, l'architecte Jean-Louis Hannebert, qui anime le comité églises au sein de la Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France (Sppef), importante association de sauvegarde du patrimoine.

Et pourtant, il y a lieu de se réjouir : grâce à l'expertise et à l'accompagnement que les membres de ce comité ont apportés à des associations locales, quatre remarquables églises de France, vouées à la destruction, ont été sauvées cette année, et sont en train d'être restaurées.

Il s'agit des églises de Dargoire (Loire), de Dreuil-Hamel (Somme), de Lumbres (Pas-de-Calais) et, tout récemment, d' Arc-sur-Tille (Côte-d'Or). Dans plusieurs articles, Pèlerin a raconté les luttes menées pour leur éviter un sort funeste.

« Nous expliquons aux associations et aux maires – les propriétaires des églises paroissiales – qu'il ne faut pas se laisser impressionner par des devis énormes portant sur la totalité des travaux, mais diviser les travaux en tranches, en commençant par les plus urgents », explique Jean-Louis Hannebert.

Membre de l'Association des journalistes du patrimoine et du jury du Prix du patrimoine Pèlerin, celui-ci a, pour chaque dossier, alerté les médias. « On peut trouver des mécènes quand on présente de bons dossiers bien argumentés et raisonnables », insiste-t-il, avant de rassurer les défenseurs du patrimoine : « Il n'y a pas de cas désespéré. »

Source : http://www.pelerin.info

NOTRE PATRIMOINE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article